WESLEY MEURIS

GENESIS, LAC Lieu d’Art Contemporain, Signean, Narbonne, FR

'Genesis'

L’œuvre de l’artiste Wesley Meuris (°1977) présente un fort caractère architectural, voire scientifique, et ne se laisse pas facilement apprivoiser. Ses sculptures et ses installations s’accompagnent souvent de dessins et de schémas analytiques qui viennent renforcer « la monstration » des objets. Il semble vouloir nous donner à voir l’acte de « voir » ou d’« observer » et nous demande en plus de nous l’approprier : un musée, une vitrine, un bloc-notes, une campagne de promotion.
Meuris objective la langue humaine et sa taxonomie ; il communique son architecture comme une donnée spatiale abstraite et révèle ainsi son énorme impact. Il semble avoir trouvé une réponse intéressante à notre soif d’informations et de communication, qui relève bien souvent de la peur de nommer. La forme physique de l’information est devenue la forme véritable – car

tangible – de la communication. Dans ses travaux récents, Wesley Meuris accorde une attention particulière au contexte architectural des discours tels que lectures, conférences, symposiums et cours.

 

Parmi les œuvres présélectionnées de la collection, Meuris entend se mettre en résonance avec La Bibliothèque de Thomas Huber, une œuvre de 2000. Le travail de Huber rassemble différents médias : peintures, dessins, installations, films, maquettes et conférences-performances. Néanmoins, une thématique parcourt la quasi-totalité de son œuvre, sa ville fictive appelée « Huberville ». Cette ville permet de réfléchir à la naissance, à l’évolution et à la présentation de l’« image ».

Dans cette évocation, il fait appel au modernisme, mais il utilise également des aspects surréalistes et insère des touches d’humour comme une agréable échappatoire permettant d’éviter un ton présomptueux. C’est cette condition analytique du regard et la navigation labyrinthique au sein de l’œuvre de Huber qui séduit Meuris. Dans son propre travail artistique, il recourt lui aussi aux mécanismes de la fiction pour renforcer le regard analytique porté sur « l’acte de regarder ». Le choix de Huber de détailler sa ville (Huberville) comme un « blueprint » ou dessin architectural trouve également un écho dans le projet « Foundation for Exhibiting Art & Knowledge », une construction où Meuris déploie de nombreux mécanismes d’exposition. Les deux œuvres jouent sur la tension entre le concret et le suggestif.

  • Facebook Black Round
  • Instagram - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle
  • Artsy_logo.svg

© 1985-2019        Annie Gentils Gallery